Rechercher

Choix

Bonjour à tous et à toutes,


Aujourd'hui, j'ai envie de déposer le mot "choix" dans cette observation de présence à Soi. Cela me semble tout à fait approprié dans les circonstances actuelles et comme c'est une réalité constante que celle de choisir, je pourrais l'utiliser à chaque semaine et cela serait juste.


J'ai écouté une entrevue cette semaine que j'ai beaucoup apprécié, c'est "La cinquième présence" du Dr. Leroy présentée par la communauté de l'abondance.

Un des points que j'ai trouvé intéressant est justement au niveau du choix. Le Dr. Leroy affirme qu'il n'est demandé ou souhaitable de "tuer" l'égo, car nous en avons besoin, sinon il ne serait pas là. Par contre, nous ne sommes pas obligés de nous limiter à ce que nous dit l'égo. Nous pouvons choisir de construire n'importe quelle réalité par dessus. Par exemple, si on s'observe et qu'on remarque que nous ressentons de la peur, une fois que nous avons noté cela, nous ne sommes pas obligé de rester dans le même degré de peur, nous pouvons choisir d'avoir moins peur, car nous ne sommes pas cette peur, c'est seulement une émotion qui nous traverse et nous pouvons choisir avec quelle intensité cette traversée se fera.


Aussi, le thème du choix est en résonance avec tout ce qui circule dans les réseaux sociaux en ce moment. D'abord, le choix à notre intégrité. Dans ce cas-ci, je ne parle pas du port du masque, mais plutôt de toutes les dénonciations d'agressions sexuelles. J'ai bien aimé l'article de la femme de François Legault qui demandait aux hommes qui respectent les femmes de joindre leur voix pour dénoncer ce qui n'est pas acceptable, car les actes d'agression de leurs collègues masculins déteignent malheureusement sur eux. Je dois faire partie des rares femmes qui n'ont pas joint le #metoo, car je n'ai heureusement jamais vécu de harcèlement et encore moins d'agression. Mais je sais que je fais probablement partie d'une minorité et bien que je sois heureuse pour moi, ça m'attriste de voir/savoir qu'être une femme vient avec ce risque d'être violentée relativement facilement... Je trouve qu'il serait intéressant de voir un mouvement d'hommes affirmer leur fierté d'être respectueux de la gente féminine, de témoigner de ce que la femme a à offrir lorsqu'elle est libre de ses choix. Ça me semble important, car j'imagine la difficulté d'une femme qui a vécu une agression de pouvoir s'épanouir en toute confiance ensuite, même avec un partenaire plus respectueux. Si la confiance ne peut être complète, alors on passe à côté de ce qui est merveilleux.





Évidemment, le thème du choix ramène aussi à ce qu'on peut ressentir par rapport à l'obligation du port du masque dans les lieux publics fermés. Si on enlève de mon Facebook tous les posts pour et contre le port du masque, il ne restera pas grand chose sur mon mur... C'est dire à quel point nous sommes dans une profonde dualité.

Personnellement, mon premier contact avec le port du masque s'est passé il y 3 ans, durant mes études en Nouvelle-Zélande. Ma classe était composé d'un tiers d'étudiants chinois et lorsque ceux-ci avaient un rhume ou une grippe, ils venaient en classe avec leur masque sur le visage. J'avoue qu'aux premiers abords, ça laisse une drôle d'impression, mais ensuite, quand on y pense, c'est un véritable signe de respect. Ou d'égoisme si on veut rire un peu: "je garde tous mes microbes pour moi!". Je vois toute l'énergie qui est mise pour nous convaincre que tout ce que le gouvernement recommande est en fait nuisible pour la santé, parce qu'un tel et un tel on dit cela... Qui dit vrai, qui dit faux? Quand je commence à lire les commentaires que se laissent les gens par rapport à qui dit vrai et quelles recherches sur internet sont les plus valides, j'ai cette petite voix dans ma tête qui me dit que même si les informations sont contradictoires et viennent de camps différents, elles viennent quand même du même endroit. Un peu comme les épiceries qui semblent se faire de la concurrence et qui au bout du compte appartiennent au même propriétaire... Ceux qui sont pour génèrent autant de peur que ceux qui sont contre. Ce sont juste des peurs différentes, mais c'est la même énergie. Il y a cette même volonté de convaincre les autres de sa vérité, qui demeure en faite une croyance, car ce n'est pas parce que c'est un média de masse ou un média underground que l'information est valide. Tout peut être manipulé et c'est souvent lorsqu'on pense être dans le vrai qu'on est en fait dans l'illusion. C'est à chacun de choisir ce qui fait sens, mais en faisant ce choix, il est intéressant de faire un peu d'introspection. Si je me sens soumis par ce que je dois porter un masque, qu'est-ce que cela révèle de moi? Car c'est un choix de se sentir soumis, comme c'est un choix de se sentir plus en sécurité.


Au bout du compte, notre réalité extérieure est toujours le reflet de notre réalité intérieure et si nous choisissons de vivre dans un monde davantage unifié, c'est à l'intérieur de nous qu'il faut reconnecter les ponts entre nos parties d'ombre et nos parties de lumière. N'oubliez pas que prendre position, c'est choisir une réalité. J'avoue que ça me fait un peu peur quand j'entends ceux qui sont contre le port du masque dénoncer toutes les atrocités à venir, qui rappellent étrangement un melting pot de films de science-fiction. Je préfère de loin le scénario où nous apprenons à tous vivre ensemble et à nous respecter malgré nos différences. Je choisis une réalité où toutes formes de manipulation ne peut avoir de prise sur moi et par conséquent, je n'ai pas peur d'être manipulée, car je n'attribue ce pouvoir à personne. Je choisis aussi de ne pas me casser la tête et de me laisser porter par le mouvement de la vie. Ce qui est juste arrivera et je choisis d'avoir confiance en l'avenir, peu importe les couleurs que cet avenir revêtira. Et si vous voulez savoir, je choisis de porter un masque, car pour citer les paroles d'une amie, je préfère faire partie de la solution que du problème. Et si ça ne sert à rien de le porter, ça ne sera pas le premier accessoire qui ne sert à rien que j'aurai porter dans ma vie! Le ridicule ne tue pas. Mais avec un peu de chance, dans quelques mois, on pourra passer à autre chose!


Qu'est-ce que ce thème du choix évoque en vous? Sentez-vous que vous avez le choix de créer votre réalité?

Quel mot définirait le mieux votre semaine?


Cette semaine je vous partage une vidéo qui a une profondeur joyeuse! Que cela vous redonne un peu d'énergie!


Je vous souhaite une merveilleuse semaine!

Paix et Amour


Fleuressence


23 vues
  • redbubble
  • Blogger Icône sociale
  • Icône sociale YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2023 by The Urban Art Store. Proudly created with Wix.com

0