Rechercher

Drogues et alcool

(English version here)


Comme le Canada vient de légaliser le cannabis et que les journaux se sont bien concentrés là-dessus les journées avant et après la date de légalisation, je me suis dit, pourquoi ne pas faire un petit texte là-dessus.


C’est drôle, car il y a vingt ans, j’aurais vôté pour la légalisation et aujourd’hui, je ne suis plus aussi certaine de mes positions. En fait, je me dis qu’on verra bien sur le moyen-long terme si c’était une bonne idée ou non.


Dans le passé, mon discours était que devenant légale, le cannabis serait plus contrôlé et qu’il me semblait plus intelligent d’encourager le gouvernement plutôt que le crime organisé. Maintenant, il me semble beaucoup plus intéressant de questionner notre besoin de prendre de la drogue ou de l’alcool. Si les cigarettes ont perdu de leur popularité dans les films et téléromans, on ne peut pas en dire autant de l’alcool. On le boit pour célébrer, pour décompresser, pour oublier, pour se récompenser… en fait, n’importe quelle occasion spéciale ou n’importe quelle émotion un peu plus forte semble être un bon prétexte pour prendre un verre. Sans aucun doute, on fumera un petit joint pour se détendre et laisser derrière soi une journée un peu stressante, ou simplement pour rire entre amis. L’idée est souvent d’avoir du fun instantané, ce qui en général fonctionne. Mais réalisons-nous que c’est un plaisir illusoire? Nous jouons avec la chimie de notre cerveau et de notre corps. Et si les sensations sont amusantes lorsqu’on consomme, cela ne veut pas dire que notre corps nous en remercie par la suite. Il n’est pas rare de se sentir plus détendu lorsqu’on prend un verre ou fume un joint car en fait on diminue l’énergie physique et vibratoire de notre corps. Si la consommation est très occasionnelle, les répercussions ne seront sûrement pas bien grandes, mais si la consommation est plus régulière cela aura un impact sur notre vie et le genre de personnes ou situations que nous attirons à nous.


Si vous êtes familiers avec les écrits du Dr. David R. Hawkins, je ne vous apprendrai rien à propos de l’impact de nos vibrations sur notre pouvoir créateur. Je consacrerai probablement un texte sur sa carte des niveaux vibratoires dans un futur proche. En bref, nous sommes tous créateurs de notre vie, mais dépendamment de l’état vibratoire que nous dégageons, nous attirons à nous des situations difficiles ou intéressantes. Plus nos vibrations sont lentes ou basses, moins nous avons de contrôle sur ce qui nous arrive, car nous n’avons pas la conscience de comprendre la source de nos mésaventures, ni le pouvoir de trouver des solutions qui ne sont pourtant pas si compliquées. Le monde semble être tourné contre nous et il est facile de se sentir comme une victime. Quelqu’un se trouvant souvent sous les effets de la drogue ou de l’alcool n’est pas en mesure de faire les choix qui l’aideront à s’épanouir, à offrir le meilleur de ce qu’il/elle est. Aussi, les effets agréables ressentis au début de la consommation s’estompent rapidement pour laisser place à un état d’être éteint, voire déconnecté de ce qu’il/elle est fondamentalement. L’alcool, la drogue mettent en veille ce qu’il y a de meilleur en nous. Cela ne veut pas dire que ceux qui consomment n’éprouvent pas de plaisir ou de moments agréables; je dirais plutôt qu’ils se limitent grandement, qu’ils ne sont que l’ombre de leur plus beau potentiel.


À mon avis, il serait intéressant d’explorer le plaisir ou l’état que nous recherchons lorsque nous prenons une drogue ou un verre d’alcool, sans avoir à prendre quoi que ce soit. Il existe plusieurs types d’exercices pour se détendre ou se désinhiber de façon naturelle et durable. Par exemple, pour dépasser ma gêne, j’ai fait le cours de Sylva Bergeron, ce qui m’a aidé à davantage prendre ma place grâce aux exercices faits durant les séances.


Pour ce qui est de s’amuser, si ça ne vient pas naturellement, il y a sans doute un peu de détachement à faire, comme se défaire de sa peur d’être jugé, oser être. Je suis consciente que cela peut représenter un beau défi, étant moi-même plutôt introvertie et réservée. Je peux vous assurer que c’est bien plus gratifiant de noter ses progrès accomplis en étant a jeun, que de savoir que sans une substance, nous ne sommes pas intéressant…

L’idée de ce texte n’était pas d’être moralisateur. Chacun est libre d’explorer la vie à sa façon. Mon expérience avec les drogues et l’alcool m’a simplement révélée à quel point je me fuyais moi-même. Il m’a fallu du courage pour affronter ce qui me faisait peur. Ce courage, je n’y aurais pas eu accès avec les facultés affaiblies sur une base régulière. Et quand je vois la quantité d’alcool et maintenant, comment le cannabis est prisé, en miroir avec mon expérience personnelle, je ne peux m’empêcher de questionner l’état de notre société.


Une petite anecdote par rapport à la société et la consommation, au cours de mes années de vie en Nouvelle-Zélande, j’étais surprise du prix élevé des fruits et légumes, qui pour la plupart étaient d’origine locale. J’ai appris par la suite que beaucoup de terres qui, autrefois étaient des vergers et des terres maraichères, étaient à présent convertis en vignobles, créant ainsi une rareté dans l’approvisionnement de fruits et légumes! Et comme vous le savez sûrement déjà, la rareté d’un produit justifie un prix élevé. Indirectement, la demande en vin limite les gens plus pauvres dans leur capacité à s’acheter des fruits et des légumes frais…


Pour rester en santé, il est important de porter attention à ce qui nous nourri. Pensez à ce qui ce trouve déjà en vous. Pour la méditation de cette semaine, je vous encourage à vous connecter avec votre force intérieure. Ressentez-la, soyez attentif à sa présence. Puis emportez-la avec vous tout au long de votre journée. Rayonnez toute sa puissance, le plus naturellement du monde!


À la semaine prochaine!

Lumière et Amour


Fleuressence




En vedette cette semaine: faites une oeuvre avec des oeuvres multiples




Comme j’ai passé une partie de la semaine à transformer mon studio en espace galerie, dans le but d’ouvrir mes portes au public à partir de janvier 2019, j’en profite pour vous partager la versatilité de mes tableaux. La plupart peuvent être installés dans les quatre sens avec deux clous ou en losange avec un seul clou. Mes petits formats sont idéals pour des espaces plus restreints, mais aussi pour des espaces plus grands en combinant plusieurs œuvres. Personnellement, j’aime avoir la possibilité de changer les choses de place pour rafraîchir mon espace. Les possibilités deviennent infinies quand on a plusieurs œuvres, qui s’accordent bien ensemble, pour créer quelque chose de plus grand. Et rien ne vous empêche d’en isoler une de temps en temps pour lui donner la vedette.




Pour voir toutes mes oeuvres : https://www.galeriespirale5d.com/boutique-onlinestore

#cannabis #drogue #alcool #dépendance #niveaudeconscience #DavidRHawkins #énergie #pouvoir #contrôlersavie #êtreenmaitrise #sépanouirnaturellement #retrouversonpouvoir #méditation #possibilités #versatilité #plusieursoeuvresenune #galeriespirale5d #fleuressence #artabstrait #sylvabergeron

0 vue
  • redbubble
  • Blogger Icône sociale
  • Icône sociale YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2023 by The Urban Art Store. Proudly created with Wix.com