• redbubble
  • Blogger Icône sociale
  • Icône sociale YouTube
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

© 2023 by The Urban Art Store. Proudly created with Wix.com

Rechercher

Se mettre au monde

(English version here)


Cette semaine, j’ai envie d’explorer une idée que nous prenons pour acquise, alors qu’en fait elle demande beaucoup de travail de détachement et de purification. Il y a un certain nombre d’années, après plusieurs mois passé dans le ventre de notre mère, nous sommes venus au monde et à partir de ce moment là, il n’y a plus eu de doutes sur la véracité de notre existence. Notre corps est là. Il grandit. Il vieillit. Et en quelque sorte, nous nous soumettons à ses besoins et parfois ses caprices. Nous aimons des choses que notre corps trouve agréable : un goût, un son, une couleur. Malgré toutes ces preuves physiques, je ne peux m’empêcher de poser la question suivante : sommes-nous réellement venus au monde?


À plusieurs reprises dans le passé, j’ai remarqué que les gens se définissent par ce qu’ils aiment : la musique qu’ils écoutent, les activités qu’ils font, leur carrière, leur position familiale. Il est rare d’entendre quelqu’un se définir par une qualité immuable. Souvent, on énumère des choses ou des aspects qui peuvent prendre fin. Aujourd’hui, j’aime tel genre de littérature, mais dans un an, ça sera peut-être autre chose. Aujourd’hui, j’ai une bonne position dans une compagnie, demain je peux avoir une nouvelle promotion ou la compagnie peut fermer ses portes.


Le fait de s’identifier à quelque chose qui peut changer d’un jour à l’autre amène le problème d’avoir sans cesse à se redéfinir, à avoir l’impression de ne plus savoir qui on est, de ne plus savoir dans quelle direction aller.


Parfois, les gens attendent d’être à la retraite pour se poser plus sérieusement cette question d’identité. Il y a moins d’obligations et de comptes à rendre ce qui ouvre une porte vers un semblant de liberté. Parfois, c’est la maladie qui met la personne face à ce qu’elle a à dépasser, ce qu’elle n’a pas encore compris. Le corps a enregistré des comportements et des situations où l’énergie vitale ne circulait pas bien. Il envoie par la maladie un message que tous n’ont pas forcément la capacité de déchiffrer. Malheureusement, il n’est pas rare que la maladie devienne une nouvelle façon de s’identifier.


Durant mes études en art, la majorité de nos projets reprenaient cette question d’identité. Il était intéressant de voir comment chacun y répondait au niveau de sa recherche et de son expression. La plupart des étudiants ont connecté la question d’identité avec un passé familial, l’histoire de leurs ancêtres. Mais cela reste encore un point de vue qui regarde vers l’extérieur pour tenter de comprendre qui nous sommes. De regarder vers le passé pour s’identifier, n’est-ce pas un peu dire que nous sommes le produit de ce qui est venu avant nous? Je suis certaine que beaucoup d’entre vous vont acquiescer. Qui serions-nous sans nos ancêtres et ce qu’ils ont vécu? Toutefois, si chacun s’identifie à la personne qui l’a précédé et qu’on remonte le temps jusqu’à la première personne de la lignée, en quelque sorte la clé de notre identité, peut-on affirmer que nous sommes comme cette personne? Sûrement pas, il y a eu des transformations, des prises de conscience, des détachements, des évolutions. Si le passé de nos ancêtres recèle des éléments importants par rapport à qui nous sommes, je pense toutefois qu’il faut le dépasser pour réellement se mettre au monde.


Si nous avons des corps séparés les uns des autres, n’est-ce pas pour affirmer une différence? Sinon, nous pourrions tous être les mêmes. Quel aspect fait de vous une personne unique en dehors de votre histoire de vie? Quelle est la qualité fondamentale que vous incarnez? Sur quelle fréquence vibre-t-elle? Quel morceau du grand puzzle de l’univers êtes-vous? Vous n’en savez rien? Il est temps de vous mettre au monde!


À mon avis, la question de l’identité ne se répond pas avec des mots et des histoires. Notre vocabulaire est trop limité et rempli de connotations pour réussir à véritablement exprimer qui nous sommes. Toutefois, il n’est pas nécessaire de le verbaliser, car cela se passe au niveau de l’être.


Je suis bien consciente que je vous laisse un peu sans réponse par rapport à cette question sur l’identité et le fait de se mettre au monde. Je pense que chacun peut le vivre de façon différente. Je vous laisse toutefois une image sur laquelle méditer, ainsi que deux mots : ancrage et reconnaître. La réponse se trouve au cœur de nous-même, en dessous de toutes les couches construites par notre égo.



Bonne naissance et belle semaine!

Lumière et Amour


Fleuressence



Haussez vos vibrations dans votre quotidien grâce à la puissance de mes images de méditation



Vous voulez offrir des cadeaux originaux? Avez-vous visité ma boutique Redbubble dernièrement? De nouvelles images ont été ajoutées et par le fait même, vous avez encore plus de choix pour vous entourer de beauté dans votre quotidien. Redbubble offre une vaste sélection de produits tels que plusieurs sortes de T-Shirts, vêtements pour femmes, coussins, pochettes et sacs, protections pour vos appareils électroniques, tasses, horloge, etc. Le produit est fabriqué pour vous lorsque vous le commandez. Il n’y a donc pas de gaspillage d’inventaire non vendu. Aussi, Redbubble permet à des artistes indépendants, comme moi, de vivre de leur art en offrant des articles plus abordables qu’une peinture originale! C’est fantastique!


Voici quelques exemples de ce que vous trouverez dans ma boutique, que vous pouvez visiter ici : Redbubble



Si vous préférez les œuvres uniques, voici le lien vers ma boutique en ligne: https://www.galeriespirale5d.com/boutique-onlinestore

#semettreaumonde #naissanceàsoimême #essence #qualitéabsolue #identité #galeriespirale5d #fleuressence #artabstrait #méditation #outildeméditation #unique #Redbubble #produitsdérivés #productionéthique #Tshirt #vêtementspourfemmes #articlesdemaison #beautéauquotidien #éleversesvibrations

22 vues